Posté le 29 avril 2014

Si la réglementation oblige les particuliers réalisant des installations de moins de 9kW à effectuer ces dernières en “intégration totale”, les centrales de puissances supérieures peuvent se limiter à une intégration dite “simplifiée au bâti”.

La pose de modules sur un système de couverture classique (bac acier, tuiles…) permet ne pas faire porter l’ensemble des contraintes d’étanchéité sur le système photovoltaïque. Une démarche cohérente permettant de préserver l’intégrité de la toiture en cas de dépose des modules et surtout d’éviter tout risque d’infiltration…

Il existe pourtant de nombreuses installations de grande puissance où l’ensemble “système d’intégration + panneaux solaires” vient remplacer le dispositif de couverture standard assurant ainsi les fonctions de couverture et d’étanchéité.

Risques de fuites

Cette technique nécessite donc une pose rigoureuse des rails, joints et autres fixations afin d’assurer une parfaite résistance aux intempéries. Malgré tous les soins que votre installateur aura pu apporter à la réalisation de votre centrale, la dilatation et les intempéries peuvent provoquer au fil des saisons des fuites dommageables pour vos bâtiments et leur contenu.

Alors, si vous êtes concerné par ce type de système, n’hésitez pas à nous contacter pour une visite de contrôle!